Accueil

Droits politiques des femmes en France

1793

Instauration du suffrage « universel » ; les femmes sont exclues de la citoyenneté. Constitution non appliquée

1795

Les femmes sont exclues de la vie politique

1848

Deuxième république. Rétablissement du suffrage « universel » ; les femmes sont privées de droits politiques. l Seul le projet de la Constitution d'Olinde Rodrigues prévoit l'égalité des droits politiques pour les deux sexes

1849

Jeanne Deroin tente de se présenter aux élections législatives

1875

La Constitution confirme la privation des droits politiques pour les femmes

1876

Hubertine Auclert fonde « Le Droit des femmes », le premier groupe suffragiste (devient Le Suffrage des Femmes en 1883)

1881

Fondation de La Citoyenne, hebdomadaire suffragiste d'Hubertine Auclert

1909

Création de l'Union française pour le suffrage des femmes

1914

Organisation d'un « vote blanc », sondage auprès des femmes sur leur désir de voter - Plus de 500 000 réponses favorables

1916

Proposition Barrès pour le « suffrage des morts », c'est-à-dire permettre de voter aux veuves et mères de soldats tués à la guerre

1919

La Chambre des députés se prononce en faveur des droits politiques intégraux. Sénat : rapport défavorable

1920

Proposition de loi déposée par J. Guesde pour l'égalité civile et politique

1922

Rejet par le Sénat. A la Chambre, projet de faire voter les veuves de guerre

1925

Tour de France suffragiste de Marthe Bray. Des candidates communistes sont élues. Mme Variot siège au conseil municipal de Malakoff. La Chambre des députés se prononce pour le vote municipal

1934

Campagne de Louise Weiss

1935

Campagne nationale pour le vote municipal ; organisation de votes « parallèles » avec la complicité de nombreuses municipalités

1936

La Chambre se prononce pour l'égalité politique des sexes. l Mmes Brunschvicg, Lacore et Joliot-Curie sont nommées sous-secrétaires d'État

1944

« Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes » proclame l'Ordonnance du 21 avril, signée du général de Gaulle

1945

Les femmes votent et sont élues pour la première fois aux élections municipales d'avril puis en octobre pour l'Assemblée constituante

1947

Germaine Poinso-Chapuis est la première femme nommée ministre

1982

Un projet de loi prévoit d'instaurer un quota de 25 % de femmes pour les listes de candidatures. Elle est rejetée par le Conseil constitutionnel